Article

L’activité physique au travail : un corps sain… dans un esprit serein

59 % des Français* exercent aujourd’hui un métier sédentaire, avec des horaires souvent peu compatibles avec l’exercice d’une activité dans un club de sport. Pourtant la pratique sportive est aujourd’hui un enjeu de santé publique… et de performance économique. Elle ferait chuter l’absentéisme de 32 % et augmenterait la productivité de 9 %.*

retour

Faire entrer le sport dans l’entreprise.

L’OMS recommande, chaque semaine, 150 minutes d’activité d’endurance d’intensité modérée ou au moins 75 minutes d’activité d’endurance d’intensité soutenue, par période d’au moins 10 minutes. Un niveau d’activité indispensable pour réduire significativement les risques d’hypertension, de cardiopathies coronariennes, d’accident vasculaire cérébral, de diabète, de cancers du sein ou du colon… mais aussi pour se muscler et limiter les troubles musculo-squelettiques. Problème : les salariés ont de plus en plus de mal à intégrer la pratique sportive à leur emploi du temps. En revanche, nombre d’entre eux sont aujourd’hui disposés à s’« activer » sur leur lieu de travail, s’ils en ont la possibilité.

Bien dans son corps et dans sa tête.

Perte de temps pour l’entreprise ? Plutôt un investissement aux multiples effets. Au-delà des vertus physiologiques évoquées, la pratique sportive dans le cadre professionnel est en effet un formidable outil de prévention contre les risques psychosociaux, en permettant de décompresser… mais aussi de créer du lien entre collaborateurs.

* étude commandée en 2015 par le Medef, en partenariat avec le CNOSF (Comité national olympique et sportif français)

Inciter tout le monde à se lever de son siège.

Prendre les escaliers plutôt que l’ascenseur, parler avec un collègue plutôt que de lui envoyer un e-mail, téléphoner en marchant… l’activité physique c’est aussi (et d’abord) une somme de petits mouvements au quotidien.

Faciliter l’utilisation du vélo.

Prendre soin de la santé de ses salariés et de sa démarche RSE, c’est simple… comme un coup de pédale. Parking à vélo, vélo en libre-service… pourquoi ne pas encourager les collaborateurs qui le peuvent à délaisser la voiture au profit de la bicyclette.

S'équiper de douches et de vestiaires.

Un petit jogging entre collègues pendant la pause déjeuner ou avant de rentrer chez soi ? Bonne idée, à condition de pouvoir se rafraîchir sur place avant de reprendre le travail.

Organiser des séances avec un coach sportif.

Séances de cardio training ou d’urban work out… avec un coach sportif en entreprise, les collaborateurs peuvent plus facilement enchaîner journée de travail et sport, tout en bénéficiant des conseils d’un professionnel pour adopter les bonnes postures et tirer le meilleur parti de leur activité.

Soutenir les initiatives des salariés.

Plusieurs de vos salariés veulent s’inscrire à une course ou un tournoi de football inter-entreprises. Offrez-leur les équipements nécessaires (aux couleurs de votre entreprise) et les frais d’inscription. Un excellent moyen de combiner santé, cohésion… et promotion de l’entreprise.

Cet article vous a plu ?

0 0

Votre réponse va nous aider à nous améliorer.

À lire aussi

+ d'articles sur : Prévention et bien-être au travail