Article

COVID 19 : comment aborder la reprise d’activité.

Après avoir adopté de nouvelles méthodes de travail voire -pour certaines- après avoir subi un arrêt total d’activité, les entreprises font aujourd’hui face à un nouveau défi : organiser et gérer le déconfinement progressif. Les prochaines semaines seront déterminantes pour assurer la pérennité des activités, dans un environnement qui restera sous tension. Eclairage sur la marche à suivre pour une reprise plus sereine.

retour

Anticiper la reprise, en toute sécurité.

Une préparation minutieuse et concertée est nécessaire. Sécurité, logistique, immobilier (gestion des espaces), ressources humaines (plan d’accompagnement des salariés), l’élaboration d’un plan d’actions complet et coordonné entre les différentes équipes s’impose.

1- Identifiez les activités-clés et les interdépendances entre activités.

Par exemple, pour rouvrir, certaines activités-clés pourraient nécessiter une activation de certaines équipes… non mobilisées immédiatement.

2- Définissez les dispositions à respecter pour une reprise d’activité sécurisée de ces activités-clés.

Listez les contraintes telles que les nouvelles règles sanitaires et d’organisation du travail. L’entreprise peut s’appuyer sur son DUERP mis à jour pour adapter les dispositifs de sécurité unité de travail par unité de travail.

Ayez le réflexe CSE, en période de pandémie, il revêt une importance significative, en particulier à propos des enjeux suivants :

  • les modifications de l’organisation du travail (congés, durée travail…), 
  • les mesures de protection des salariés, des fournisseurs, des clients et autres publics,
  • le recours à l’activité partielle, au télétravail,
  • l’actualisation du DUERP et l’élaboration d’un Plan de Continuité d’Activité (PCA).

Veiller à la sécurité des salariés

La protection des collaborateurs reste bien entendu une priorité absolue. Une démarche qui combine bon sens et respect des obligations légales.

1- Priorité aux mesures de protection collective.

Privilégier le télétravail à un retour sur site est la meilleure barrière collective à adopter. Si ce n’est pas possible, pensez aux horaires décalés et au séquencement des activités, pour la sécurité de tous.

2- Respectez les mesures édictées par les autorités et les branches professionnelles.

Le 3 mai 2020, le Ministère du Travail a publié un protocole national de déconfinement pour les entreprises. Les recommandations-clés portent notamment sur le respect d’un espace de minimum 4m² par salarié, la gestion des flux et de circulation pour éviter tout croisement, les règles de port de masque, le dispositif de désinfection des locaux et matériels…

En association avec les représentants du personnel, les entreprises sont tenues de procéder à l’évaluation des risques encourus sur les lieux de travail et, en fonction de cette évaluation, de déterminer les mesures de prévention les plus pertinentes. Le Ministère du Travail met à disposition des fiches conseils, par métier, pour préserver la sécurité et la santé de leurs salariés.

Bon à savoir : Comment se procurer des Equipements de Protection Individuelle (EPI) de qualité ?

Pour faciliter l’approvisionnement des entreprises en masques « Grand Public », des sites sont référencés par le Ministère de l’Economie et des Finances.

Pour les entreprises de moins de 50 salariés, La Poste annonce commercialiser 10 millions de masques via sa plateforme https://masques-pme.laposte.fr/
La filière de la mode et du luxe se mobilise pour fabriquer des blouses et masques et les commercialise via sa plateforme https://savoirfaireensemble.fr/
Les professionnels en première ligne (santé, agroalimentaire, grande distribution, transports…) peuvent commander les produits essentiels dans la lutte contre le covid19 (gel, masques, blouses…) via le site https://stopcovid19.fr/customer/account/login/

Et côté Harmonie Mutuelle ? Toujours à l’écoute des besoins de ses clients, Harmonie Mutuelle propose à la vente, via la filiale Harmonie médical service, des kits comprenant gel hydroalcoolique et masques pour faciliter la reprise d’activité en toute sécurité.
Pour en savoir plus, les entreprises clientes de la mutuelle sont invitées à contacter leur Chargé d’Affaires dédié.

3 – Mettre à jour le Document Unique d’Evaluation des Risques Professionnelles (DUERP)

L’évaluation des risques doit viser à identifier les situations de travail pour lesquelles les conditions de transmission du coronavirus COVID-19 peuvent se trouver réunies (même lieu de vie, contact direct à moins d’un mètre lors d’une toux, d’un éternuement, mains non lavées, etc.).

En pratique, pour chaque unité de travail, le DUERP doit :

  • Décrire l’exposition au risque de COVID-19 : transmission par les gouttelettes (sécrétions invisibles, projetées lors d’une discussion, d’éternuements ou de la toux), contact des mains non lavées ou de surfaces souillées par des gouttelettes…
  • Décrire le risque : toux, fièvre, difficulté à respirer, perte de goût et de l’odorat…
  • Lister les mesures de prévention existantes : télétravail, fourniture de masques, de gel hydroalcoolique, de gants, affichage des gestes barrières dans tous les lieux de travail, établissement d’un plan de continuité d’activité…
  • Analyser la fréquence et la gravité du risque : ces facteurs peuvent être évalués sur une échelle de 1 à 10 et sont évidemment variables selon les unités de travail.

Harmonie Mutuelle vous accompagne activement dans vos obligations réglementaires avec le logiciel Document unique. Rendez-vous sur https://www.lasantegagnelentreprise.fr/nos-services/logiciel-document-unique/

Point de vigilance, les risques psychosociaux (RPS)Augmentation de la charge de travail, sentiment d’isolement, surcharge mentale ou à l’inverse bore-out, télétravail obligatoire, conflit famille/travail… de nombreuses situations vécues par les salariés depuis le début du confinement peuvent amplifier les risques psychosociaux au regard des conditions habituelles de travail. Le déconfinement ne doit pas les faire oublier ! Ces risques doivent être identifiés, évalués dès à présent au regard du défi organisationnel et technologique et des enjeux d’agilité et d’adaptabilité que la situation représente aujourd’hui pour les entreprises, les managers et les salariés.

Communiquer et impliquer

Pour réussir, un projet de déconfinement d’une telle ampleur doit mettre l’humain au cœur du dispositif. La reprise de l’activité dans de bonnes conditions de sécurité est liée à la responsabilisation collective et individuelle.

1- L’information obligatoire…

Les employeurs sont tenus de communiquer aux salariés (mail, affichage, intranet, …), les informations sur les gestes barrière et les mesures de sécurité spécifiques.Ce dispositif a une vocation pédagogique pour faciliter la compréhension et la mise en application des nouvelles mesures / normes à prendre en compte dans l’activité quotidienne.

2- …et au-delà.

Dans un contexte en perpétuelle évolution, informer les salariés des décisions prises par l’entreprise est fortement recommandé, même quand ce n’est pas obligatoire. Vous pouvez utiliser tous les canaux possibles (mail, intranet, appel…) pour indiquer la date de reprise, ses modalités (totale ou partielle) et les conditions de sécurité garanties aux collaborateurs. Autant d’occasions de renforcer le climat de confiance. Un volet formation peut être à prévoir afin d’assurer la mise en place effective des consignes de sécurité (gestes barrières, trajets domicile-travail…).

En pratique, pour vous accompagner dans votre démarche d’information, Harmonie Mutuelle a élaboré un kit pédagogique sur les mesures quotidiennes à mettre en place, dans votre entreprise.

À retrouver ici : Kit pratique de déconfinement pour les entreprises

Cet article vous a plu ?

0 0

Votre réponse va nous aider à nous améliorer.

À lire aussi